Les SouRCEs

Séjours de Recherche et de Création en Entreprise

Les Séjours de Recherche et de Création en Entreprise, imaginés par Raphaële Jeune/Art to be et mis en place pour la première fois à l'occasion de Valeurs croisées, proposent une situation de rencontre dans le travail entre un artiste et des salariés, dans le contexte même des entreprises. Ils sont pensés comme des interventions in vivo qui ouvrent un lieu d'expérience et de découverte mutuelle entre des personnes aux pratiques différentes.

    * > Le principe des SouRCEs
    * > Les propositions des artistes
    * > L'engagement des entreprises
    * > Le protocole des SouRCEs



Le principe des SouRCEs haut

Il s'agit de permettre à des artistes d'explorer de l'intérieur le monde du travail, en étant en contact direct avec les salariés, avec l'organisation de l'entreprise (privée ou publique), ses logiques, son rythme, les objectifs qu'elle s'est fixée et les contraintes afférentes. L'artiste choisit lui-même son projet ainsi que l'entreprise qui l'accueillera, de sorte que son intervention n'est nullement une commande, et ne peut avoir pour objectif de résoudre les problèmes que celle-ci peut traverser. Il n'est ni une ressource, ni un animateur, ni un consultant. Sa démarche reste fondamentalement celle d'un artiste, libre et imprévisible, dans le cadre d'un dialogue avec les acteurs de l'entreprise pour obtenir les informations, les contacts et les capacités de production nécessaires à son projet. Elle se développe dans une proximité avec les salariés afin de partager avec eux les étapes du processus de création. Cette approche garantit à la fois une grande latitude de création à l'artiste, et à l'entreprise la certitude de découvrir quelque chose de nouveau, de suivre un processus de création qui la sort de son quotidien et de son objet tout en s'y trouvant reliée, et peut lui ouvrir des perspectives inédites.  



Les propositions des artistes haut

Quinze artistes ont été invités par Art to be à définir une intention de projet et choisir l'entreprise susceptible de leur permettre de la concrétiser. Quatorze entreprises de la région Bretagne ont accepté de vivre cette aventure originale, et pour l'un des artistes sollicités, aucune entreprise n'a été trouvée.
Les artistes ont séjourné dans les entreprises sur une période de trois à cinq semaines entre novembre 2007 et avril 2008, au cours de laquelle ils ont réalisé une œuvre sur un ou plusieurs aspects de la vie de la structure d'accueil :

- ses produits ou son activité (Samuel Bianchini, Damien Beguet, Alain Bublex, Collectif 1.0.3, Nicolas Floc'h, Mathieu Mercier, Kristina Solomoukha),

- ses acteurs, salariés et dirigeants (Alain Bernardini, courants faibles, Nadia Lichtig, Marie Reinert, Claudia Triozzi, Work on Stage),

- sa communication (Damien Beguet),

- ses espaces, son environnement (Boris Achour, Work on Stage).


L'engagement des entreprises haut

Les entreprises sollicitées témoignent d'un désir d'ouverture vers des formes de travail et de création différentes, et sont sensibles à la notion de dialogue, de partage et de confrontation d'expériences que sont les SouRCEs. Entre quête de sens au travail et implication sociétale, les préoccupations des interlocuteurs en entreprise côtoient parfois celles des artistes, sur des registres différents mais qui ouvre un espace vivant de débats, de découvertes et d'enrichissement mutuel.
Les entreprises engagées dans cette aventure sont :

Centre de Relations Clients rennais du groupe CANAL + : Work on Stage
Conseil Général d'Ille-et-Vilaine : Marie Reinert
Diana Ingrédients : Boris Achour
Gerinter Interim : Courants faibles
INRIA Rennes - Bretagne Atlantique : Collectif 1.0.3
Keolis Réseau STAR : Nadia Lichtig
Lamotte Immobilier : Kristina Solomoukha
Le Gouës & Associés : Nicolas Floc'h
Les Charpentes Ris : Alain Bublex
Orange Labs : Samuel Bianchini
S.A.S Christian Faure : Damien Béguet
Soreal : Claudia Triozzi
Sulky-Burel : Alain Bernardini
Thermoformes : Mathieu Mercier

 

Le protocole des SouRCEs haut

> L'artiste développe un projet dans le contexte de l'entreprise, à partir d'une problématique qu'il y rencontre. Il est en liaison avec un ou plusieurs interlocuteurs qui facilite(nt) son accès aux différents services, ateliers ou métiers.

> Un dialogue s'établit entre artiste et salariés au cours du processus de travail, nourrissant ce dernier.

> Chaque SouRCE a des modalités et un calendrier spécifiques, selon le projet de l'artiste, le projet de l'entreprise, le secteur d'activité, etc. Aucune expérience ne se ressemble et certains séjours durent plus longtemps que d'autres, se déroulent de façon plus ou moins intermittente.

> Chaque artiste produit une œuvre à partir de son expérience auprès des salariés de l'entreprise, présentée ensuite dans l'exposition Valeurs croisées.

> Les entreprises engagent une véritable action de mécénat en finançant l'intégralité de la résidence et offrent à l'artiste un contexte de travail et d'échange inédit.

> A l'issue de Valeurs croisées, l'œuvre réalisée appartient à l'artiste mais peut être acquise par l'entreprise.

> Des actions de médiation et de sensibilisation à l'art contemporain, et plus spécifiquement à la présence d'un artiste dans l'entreprise, sont menées en concertation avec la structure d'accueil. A titre d'exemple : présentation par l'artiste de son travail, accompagné ou non d'un médiateur, discussion autour d'un choix d'œuvres de Valeurs croisées, ateliers interactifs autour des questions : " Que peut l'art dans l'entreprise ? Que peut l'entreprise dans son rapport avec l'art ? "