Le Laboratoire des prospectives singulières

Le Laboratoire des prospectives singulières a relié Rennes, Dakar et Bucarest, trois villes investies par des biennales aux thématiques connexes. Cette plateforme de parole et de performance a réuni lors de trois temps forts des propos singuliers, subjectifs, non académiques sur l’avenir et les conceptions que nous en avons.
La préoccupation de l’avenir est partagée par toutes les sociétés humaines qui, en regard de leur histoire respective, la vivent chacune de manière différente. C’est pourquoi porter l’interrogation en trois géographies particulières, l’Europe occidentale, l’Afrique et l’ex-bloc de l’Est permet de mettre en perspective de façon multilatérale, dans leur diversité comme dans leurs affinités, les positions d’artistes et de penseurs en référence à cette problématique.
Ces positions nous questionnent et nous éclairent sur l’état du monde aujourd’hui, à l’heure où est profondément réévaluée l’idéologie dominante du progrès et de la croissance et où se mesurent les limites et les excès du développementalisme.

Le Laboratoire des prospectives singulières a bénéficié du soutien de Cultures France.

. . . . . .

LPS DAKAR

> 10 mai 2010

LPS Dakar, 10 mai 2010 à Ker Thiossane

Les Ateliers de Rennes ont organisé le Laboratoire des prospectives singulières à Dakar en partenariat avec l’association Kër Thiossane, dans le cadre du Festival Afropixel mis en place par cette dernière, pendant la première semaine de Dak’Art. Cette journée d’interventions diverses a permis de percevoir le bruissement de "ce qui vient" depuis un pays africain comme le Sénégal.
En plus du LPS, le lien entre Rennes et Dakar dans le cadre de Ce qui vient se concrétise par la présence d'oeuvres d’artistes sénégalais (Piniang, Kan-Si) ou d’origine sénégalaise (Mati Diop) dans l’exposition de Rennes, ainsi que la participation du philosophe Souleymane Bachir Diagne à la publication (Opuscule 2 "Ce qui devient / Ce qui revient" du catalogue Ce qui vient).

Participants au LPS Dakar : Souleymane Bachir Diagne, philosophe (Dakar, New York) ; Kan-Si / Muhsana Ali, artistes (Dakar) ; Alioune Sall, sociologue (Johannesbourg) ; Philippe Gouët, philosophe et enseignant (Rennes) ; Bureau d’études, artistes (Paris, La Mhotte), Saly Wade (Dakar) ; Fazette Bordage, chargée de mission Nouveaux Territoires de l’Art, Institut des Villes (Paris) ; Jean-Noël Montagné, artiste (Nice) ; The Trinity Session, artistes (Johannesbourg).

Partenariat : Les Ateliers de Rennes / Kër Thiossane
Festival Afropixel organisé par Kër Thiossane, 3 - 24 mai 2010, Dakar
Le LPS Dakar a été réalisé en parallèle à Dak’Art, Biennale de l’art africain contemporain (7 mai - 7 juin 2010) intitulée cette année Rétrospective – Perspective.

Lieu : Kër Thiossane, villa pour l'art et le multimédia, Dakar

 

Obtenir plus d'informations et écouter les enregistrements

 

. . . . . .

LPS RENNES
> 15 mai 2010

LPS Rennes, 15 mai 2010

Le Laboratoire des prospectives singulières entend rendre perceptible la notion de l’à-venir telle qu’elle nous habite au quotidien, mais aussi telle qu’elle façonne le monde, par ses manifestations économiques, politiques et sociales. Comprendre les formes et le sens de nos interactions avec demain, analyser ce qui est en jeu dans nos tentatives de maîtriser l’incertitude de l’avenir, interroger les équilibres de pouvoir dans les décisions qui président à la construction du monde futur : tels sont quelques-uns des axes à partir desquels de multiples points de vue pourront s’exprimer et de nombreuses formes de relation à l’avenir être abordées de façon vivante, critique et poétique : innovation, spéculation, risque, promesse, pari, planification, prospective, devenir, croissance, développement, progrès, événement, crise, catastrophe, stratégie, imminence, décision, autoproduction, etc.
Le cycle du Laboratoire des prospectives singulières se poursuivra par un rendez-vous public à Rennes dans la Kroix avec différents intervenants locaux et internationaux.

Participants au LPS Rennes : Philippe Gouët, philosophe et enseignant (Rennes) ; Laurent Duthion, artiste (Rennes) ; Frédéric Neyrat, philosophe (Lyon) ; Bogdan Ghiu, écrivain (Bucarest) ; Souleymane Bachir Diagne, philosophe (New York) ; Thomas Hirschhorn, artiste (Paris) ; François Deck, artiste (Grenoble).

Lieu : la Kroix, cour du Couvent des Jacobins

Obtenir plus d'informations et écouter les enregistrements

. . . . . .

LPS BUCAREST

> 22 mai 2010

LPS Bucarest, façade du Centre national de la danse

Pour sa dernière étape, le LPS est accueilli par le Centre National de la Danse de Bucarest, une jeune institution à la programmation novatrice et ambitieuse, internationalement reconnue dans le monde de la danse contemporaine et de la performance. Le LPS Bucarest a lieu durant le week end d’ouverture de la BB4 (4e Biennale de Bucarest), afin d’y faire écho. En effet, il existe un lien thématique entre la relation à l’avenir pour Ce qui vient et la production des possibles entre art et société pour la Biennale de Bucarest (Handlung. On producing possibilities). De plus, certains artistes participent aux deux événements : Société réaliste, Goldin+Senneby.
Le LPS Bucarest a rassemblé artistes et penseurs français, roumains, sénégalais et d’autres nationalités autour des notions afférentes à Ce qui vient. Certains d’entre eux, issus de Bucarest, participent à l’exposition Ce qui vient (collectif Anonymous (RO)) et à sa publication (Bogdan Ghiu).
D’autres participants, chorégraphes et performers, sont invités par le CNBD : Edi Gabia, Madalina Dan et Manuel Pelmus.

Participants au LPS Bucarest : Bogdan Ghiu, poète et traducteur (Bucarest) ; Goldin+Senneby (vidéo), artistes (Stockholm) ; Mircea Nicolae, artiste du collectif Anonymous (RO) (Bucarest) ; Société réaliste, coopérative artistique (Paris) ; Kan-Si, artiste (Dakar) ; Manuel Pelmus, performer (Bucarest) ; Edi Gabia, chorégraphe (Bucarest) ; Madalina Dan, chorégraphe (Bucarest) ; Alexandre Costanzo, philosophe (Paris). 

Partenariat : Les Ateliers de Rennes / CNDB
Le LPS Bucarest a eu lieu à l'occasion de la Bucarest Biennale 4 - Handlung. On producing possibilities, à laquelle ont participé Goldin+Senneby (21 mai - 25 juillet 2010).

Lieu : Centre National de la Danse de Bucarest
Avec le soutien du Centre culturel français de Bucarest.

 

Obtenir plus d'informations et écouter les enregistrements