Les Prairies

Les Prairies

par Anne Bonnin
Commissaire des Ateliers de Rennes - biennale d'art contemporain.

L’esprit des commencements

Le projet artistique a été écrit en réponse à un appel d’offre pour une biennale traitant des relations entre art et entreprise, art et économie. J’ai pris le mot-clé de cette biennale d’art, « entreprise » que j’ai mis à plat : en son sens premier, entreprendre signifie commencer (cf. « Je forme une entreprise […] », Jean-Jacques Rousseau, dans le livre 1 des Confessions, en 1782). Cette attitude a progressivement construit une méthode, elle m’a guidée dans ma façon de travailler avec les artistes et dans mon approche du contexte de la biennale, que j’ai donc située dans un horizon concret. J’ai ainsi regardé la ville de Rennes dans son ensemble, mais surtout telle qu’elle s’est construite depuis les années 60.

J’ai conçu le projet de la biennale à partir d’artistes dont je connaissais bien le travail, élargissant le choix ensuite par la prospection. La thématique de la conquête, qui est coextensive à celle de « prairies », puise à diverses sources et s’explique par plusieurs raisons : poser l’espace comme le lieu d’une pratique, réfléchir à des façons artistiques de travailler (dans) l’espace dont celui de l’exposition lui-même, aborder l’idée d’étendue et celle d’attitude, l’espace étant façonné par des attitudes. Que peut-on entreprendre, en effet, dans un monde hyper construit, perçu et représenté aujourd’hui comme saturé ?

>>> lire la suite