L’entreprise prend de plus en plus comme modèles ces créateurs nomades et autonomes que sont les artistes

Entretien de Emmanuelle Lequeux, critique d'art, avec Zoë Gray, commissaire de l'exposition.

Texte publié par la revue Beaux Arts, dans le numéro hors série consacré à Play Time.

« Dès sa création, l’association Art Norac, qui porte cette manifestation, s’est effectivement orientée sur les croisements entre art, économie et entreprise. Pour cette quatrième édition, j’ai cherché à traiter le sujet de façon différente. J’ai tenté de renouveler le questionnement et de le détourner de manière assez légère, tout en préservant un aspect critique et engagé. D’où cette idée de considérer la question du travail en regardant, aussi, le non travail. (...) »