Le mot de Zoë Gray

Le temps est notre bien le plus précieux. Que vous viviez à Rennes ou que vous vous soyez déplacé pour visiter la biennale, merci de venir passer votre précieux temps avec nous ! J’espère que vous apprécierez votre visite de PLAY TIME et de ses nombreux lieux et projets associés. Mon but, en mettant en place cette programmation, était de présenter une (...)

La 4e édition, en quelques mots

Pourquoi le travail est-il aujourd’hui devenu la seule source de valorisation de soi ?
Avons-nous encore le droit de jouer ?
Ne devrait-on pas consacrer plus du temps à la paresse ?

« La caractéristique la plus remarquable du monde contemporain : la croyance que le travail doit nous rendre heureux […] que nous devons chercher à travailler même en l’absence d’un impératif financier, l’idée étant que le chemin vers une existence dotée de sens doit passer par le portail d’un emploi satisfaisant et profitable. »

Alain de Botton, Splendeurs et misères du travail (2010)

Les artistes programmés

Les artistes choisis par Zoë Gray pour composer cette 4e édition des Ateliers de Rennes sont divers dans leurs pratiques et originaires de tous horizons géographiques. La moitié d’entre-eux présentera des créations réalisées pour la biennale. Ils sont mentionnés d’une *. Six artistes bénéficient d’une exposition associée, ils sont mentionnés d’un °. (...)

« Le jeu pur et simple est une base et un facteur de la civilisation. »

Johan Huizinga, Homo ludens, Essai sur la fonction sociale du jeu (1951).

Trois lieux pour trois expositions collectives

PLAY TIME s’adresse autant aux visiteurs qui souhaitent voir dans leur ensemble les trois expositions collectives, qu’à ceux qui ne se rendent que dans un, deux ou les trois lieux occupés. Chaque espace est ainsi un chapitre autonome, tout en étant partie intégrante d’un plus grand ensemble.

« Rester allongé dans son lit serait une expérience absolument parfaite si seulement l’on avait un crayon de couleur suffisamment long pour dessiner au plafond. »

G.K. Chesterton, Du bonheur de rester au lit (1909)